Fidèle à l’une de ses missions qui est de promouvoir le droit des filles, Plan International a profité de la présence de plusieurs jeunes africains réunis au Forum Régional des jeunes qui se tient à Accra depuis le 8 avril 2019 pour lancer officiellement sa nouvelle campagne « Aux filles, l’égalité ».

Plan International est connu de par le monde entier pour ses mouvements pour la promotion du droit des filles dans le but d’atteindre de façon efficace les Objectifs de Développement Durable notamment l’ODD 5. Cette nouvelle campagne dénommée « Aux filles l’égalité » vise un changement social au sein de nos sociétés avec des activités menées par les jeunes et pour les jeunes. Elle repose sur trois piliers phares que sont : le pouvoir, l’égalité et la représentation. Cette campagne vise à réclamer un monde plus inclusif, sûr et prospère où chaque fille ou chaque femme est aux commandes de sa vie et façonne le monde qui l’entoure.

Le lancement officiel de cette campagne a eu lieu dans la matinée de ce mercredi 10 avril 2019 à Accra où se tient la 3ème  édition du Forum des jeunes organisé par le bureau régional de Plan International en Afrique de l’Ouest et du Centre. Entièrement dédié à la jeunesse africaine, ce forum est un rendez-vous annuel entre les jeunes activistes dont l’objectif principal est de réfléchir autour des différents maux qui minent la jeunesse africaine et de proposer des solutions novatrices. Conformément aux idéaux de cette nouvelle campagne qui voudraient que les jeunes soient les acteurs de changement, le Youth Forum représente l’opportunité idéale pour ces derniers de s’engager. Les jeunes conscients de l’urgence de la situation engageront dès à présent toutes leurs forces dans cette campagne. Au-delà des questions de normes sociales et culturelles, il en va de la protection des droits des filles et de leur mieux-être.

Les clés pour parvenir à la réussite de cette campagne qui couvre la période 2018-2021 sont :

  • Le changement de comportements des hommes et des garçons ;
  • L’augmentation de la participation active des filles ;
  • Le renforcement des lois et politiques en faveur des filles et des femmes.

Il s’agira pour nous au cours de ces trois prochaines années d’organiser des activités de mobilisation, des rencontres de plaidoyer à divers niveaux dans le but de défendre les droits des filles et des femmes en nous faisant entendre tout en associant d’autres personnes à notre cause.

L’appel est lancé à toutes les personnes féministes qui souhaitent contribuer à construire un monde égalitaire pour tous afin qu’elles se joignent à nous pour écrire une nouvelle histoire au sujet des femmes.

Irmine Fleury Ayihounton

Irmine Fleury Ayihounton

Béninoise née en 1995 à Cotonou. Spécialiste en Développement Communautaire - passionnée des questions de santé de reproduction, leadership et développement.

Laisser un commentaire