Pour la 24ème fois au Bénin, nous célébrons la Journée Internationale de la Femme (JIF) mais au-delà d’une journée, c’est toute une problématique qu’il convient de traiter s’agissant de la question de la femme.
Cette journée du 08 mars est l’occasion idéale de faire le point de toutes nos actions menées en faveur du bien-être de la femme. Cela nous permettra de nous interroger selon le niveau auquel l’on se situe au sein de la société. Que faisons-nous réellement et à quel titre le faisons-nous ? Au fond, sommes-nous des acteurs de changement ou plutôt des observateurs toujours scandalisés et choqués face à la situation des filles et femmes ? D’ailleurs, quel changement sommes-nous prêts à opérer dans ce sens ?
Au Bénin, ces derniers jours ont été marqués par plusieurs cas de violences sur des filles et femmes. A titre illustratif, nous pourrons citer le cas de cette fille d’environ 5 ans, victime de viol commis par un monsieur de 45 ans; une autre fille âgée d’environ 10 ans, a quant à elle été aperçue avec un plateau chargé de tomates sur la tête. A ces deux exemples s’ajoute l’exemple de cette femme battue par sa famille parce qu’elle aurait manqué de respect à son mari. De façon très pratique, qu’est-ce que chacun a pu faire à son niveau après les différents partages sur les réseaux sociaux ? Je pense qu’il est temps de passer aux actions concrètes en de pareilles situations et ce, au-delà du virtuel.
Le thème retenu pour cette année au niveau international est : « Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement ». Ce thème se présente déjà comme une piste de solutions aux différents maux qui minent la gent féminine et entravent son plein épanouissement. Le temps est donc venu pour bannir toute idée de discrimination des filles et des femmes, promouvoir l’inclusion, impliquer les filles et femmes dans toutes les actions et à tous les niveaux de développement et de proposer de nouvelles stratégies d’intervention qui tiennent compte de nos valeurs et du contexte africain.
Je nous invite donc au-delà des barrières à avoir un regard tourné vers l’avenir avec la certitude que l’on y arrivera. Les obstacles ne manqueront certainement pas mais notre détermination et notre engagement nous permettrons de réaliser ce monde où homme et femme, garçon et fille jouissent pleinement de leurs droits et contribuent efficacement au processus de développement.
Rassurez-vous, ce combat, nous le mènerons avec les hommes à nos côtés car à l’analyse, c’est ensemble que nous devons construire le meilleur.
#Journéedesfemmes #Zérodiscrimination

Irmine Fleury Ayihounton

Irmine Fleury Ayihounton

Béninoise née en 1995 à Cotonou. Spécialiste en Développement Communautaire - passionnée des questions de santé de reproduction, leadership et développement.

Laisser un commentaire